Pics de performance

Hello l’ami, aujourd’hui un article un peu plus détente qu’hier pour laisser tranquillement le temps aux informations de faire leur petit bout de chemin ! On va parler d’une pensée que j’ai ce matin, au moment où je t’écris ces quelques lignes.

Contexte

Je sais pas toi mais j’ai très souvent entendu cette expression où l’on te dit de ne pas en faire trop d’un coup pour ne pas t’épuiser. Ca te parle ?

Tu sais que lorsque tu as un truc en tête, des idées, un truc que tu veux obtenir, tester, essayer, peu importe ! Quand tu as ça en tête tu as qu’une envie c’est d’en faire pendant des heures et des heures sans jamais t’arrêter !

Exemple

Je vais prendre l’exemple très simple qu’est celui d’une guitare parce que ça parle à une bonne partie d’entre nous. Transpose à autre chose si tu aimes pas ça hein !

Bon, tu as attendu quelques jours, tu as très très envie d’acheter une guitare, ça fait peut être quelques années que tu en parles et là c’est prévu pour la semaine prochaine. Le temps entre maintenant et l’achat va être difficile et faire travailler ta patience à grande échelle pas vrai ?

Au bout d’une semaine d’impatience totale, tu arrives au magasin et hop tu repars avec une guitare magnifique, tu sentais qu’elle t’était destinée et par quelques forces mystiques, tu te sens lié à elle ! Bon si tu as jamais eu d’instrument de musique ça peut te sembler très très bizarre mais transpose à un truc que tu aimes ! Un nouveau smartphone, une nouvelle voiture … Une chose à laquelle tu t’attaches même si c’est pas rationnel.

Tu rentres chez toi avec cette guitare et tu joues. Tu joues tu joues tu joues. Pendant des heures et pour les premiers jours tu ne t’arrête pas. En tout cas tu n’as pas envie de t’arrêter mais il y a cette expression encore une fois qui dit que tu ferais mieux de pas en faire trop d’un coup pour ne pas t’essouffler ! Alors peut être que tu hésites et que tu vas la laisser de côté pour te forcer à faire autre chose

Tentative d’explications

Allons y directement, je ne partage pas cette opinion. Mais je vais tenter de nuancer mes propos car je ne pense pas avoir la sagesse ultime, ce n’est qu’une opinion. Du coup je comprends cette expression car lorsque tu dois apprendre quelque chose, quoi que ce soit, qui prend beaucoup de temps, de pratique, de patience, il va falloir que tu bosses un peu tous les jours pendant des années avant d’avoir un niveau correct.

Donc pourquoi en faire trop d’un coup, se fatiguer, peut être même s’en dégoûter et puis la laisser prendre la poussière ?

Moi je pense déjà que le vrai piège réside dans ce qu’on pense que l’on doit faire. Car tu commences à fond, 5h par jour et après 2 semaines la magie du début retombe tout doucement. Mais on a pas la sagesse de simplement réduire son nombre d’heures de pratique et on va plutôt avoir tendance à se forcer à faire 5 heures par jour puis en avoir marre et laisser tomber

C’est normal car tu n’es pas sensé en faire 5 heures par jour ! 30 minutes ou 1 heure chaque jour c’est déjà un vrai travail ! Surtout que s’entraîner sur un instrument est très très frustrant alors ne pas se forcer bien sûr !

Solution

Alors voilà mon conseil, résultant de ma petite expérience, lorsque tu commences quoi que ce soit que tu souhaites réussir, tu dois te fixer un nombre minimal. Si c’est un instrument peut être 30 minutes minimum par jour, quoi qu’il arrive. Si tu veux faire plus, tant mieux, sinon tant pis !

Après tout faire plus de 30 minutes les premiers jours va t’aider à prendre une belle avance et à ne pas rester un débutant trop longtemps !

Sache que même si dès le début tu te forces à faire que 30 minutes, tu auras quand même au bout de 2 semaines cette diminution de motivation. Alors pourquoi la gâcher ?

Pour aller plus loin je t’invite à aller jeter un oeil à ma chaîne YouTube en cliquant ici !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *